samedi 25 juillet 2009

Euh...

... suis pas mort !

Mais j'ai pas vraiment le temps de vous causer, allez, des câlins et des bisous pour tout le monde !

jeudi 16 juillet 2009

Plouf !


Aujourd'hui je fonce voir Emma chez ses parents... On va profiter de leur piscine, puis aller voir des concerts...

Bref, ça sent bon les vacances !

Oui parce que avec 36°C annoncés aujourd'hui, ça serait trop con de bosser...

Ah vous bossez vous ?

Comme c'est dommage !

^^


(oh oui insultez-moi, j'aime !)

vendredi 10 juillet 2009

Touloozzzzzzzzz

Ayé, suis reviendu du Cantal...

Bon, je me suis pas encore peser, non, ça je le ferai plus tard, je sais que ça va me déprimer... Donc moi et mes kilos superflus, nous allons aller faire la fête tout le week end dans les endroits les plus hype de la ville rose !

(y a encore des endroits hype ici? ^^)

Et puis dès que j'ai désaoulé, donc vers mardi, je vous raconte tout ça... En attendant, je vais aller me faire un petit cocktail sur la terrasse ensoleillée, rah que c'est bon de rien faire au soleil !!!!!


Ps: et comme suis de super bonne humeur, si ya des lecteurs-trices-autres toulousains et sympas qui veulent me payer une vodka sunrise ce week end, envoyez moi un mail, ça sera avec plaisir !

jeudi 9 juillet 2009

Simple Life


C'est quand on est prive du superflu qu'on apprécie le nécessaire!

Quand je vois les toilettes de la maison de campagne de mes grands parents (photo a l'appuie) je trouve que les soirées Champagne n Co au Banana ne sont pas si necessaires que ça !

Ici, je prends mon pied en m'asseyant dans le lavoir pour fumer ma clope. Je regarde l'horizon, j'ecoute les hirondelles, je fais un calin au vieux chien galeux des voisins...

Bref la nature, la vie simple, les légumes du jardin, les tartes et confitures fraiches, tout ça rend Paris bien fade...

Même si des fois je pense a vous. Comme ce matin quand j'ai croise un troupeau de pintades (des vraies avec des plumes, qu'on peut faire cuire et manger, pas comme celles du marais!), ben j'ai pas pu m'empecher d'appeler misterbitch pour lui dire que je pensais a lui !

^^

Allez, plus que 24h et je serais a Toulouse avec de la vodka, une frisée, et Oceane...

Bonne fin de journée a tous, je vais faire une balade a travers champs...

mercredi 8 juillet 2009

Les vacances dans le Cantal


Je passe quelques jours dans le Cantal avant de retourner a Toulouse la semaine prochaine.

Je me ressource, a grand renfort de gras et de sucre. Bref j'elimine les toxines accumulées dans l'année a Paris.

Y a pas dire, ça fait du bien!

Par contre c'est clair que désherber le jardin en Gucci et D&G c'est pas adapté, mais bon ça me fait du bien...

Et comme dit ma mère: "ça les ferait rire de te voir comme ça tes amis dégénérés de Paris!"

Ça c'est sur!

Bref petite photo de la maison de campagne. Je pense bien à vous. Et à bientôt.

dimanche 5 juillet 2009

samedi 4 juillet 2009

Vive le cirque !

Juste un petit message vite fait pour vous dire que plus que la chaleur ambiante dans la capitale française aujourd'hui ce qui me fait mouiller sous les bras et partout ailleurs, c'est que dans quelques heures je serai à quelques mètres d'elle :



Oui, comme dirait 7h, Misterbitch et moi on est pas des pédés en cartons, on va aller hurler notre amour à brit-brit, dans un Bercy surchauffé par des milliers de tafioles en chaleur !

En attendant, je fais mon ménage et prépare mes vacances, donc au cas où je vous fais un bisou, parce que je sais pas quand je pourrais revenir vous raconter mes folles journées/nuits.

Bon week-end à toi gentil lecteur qui doit aussi avoir très chaud aujourd'hui pour tout autre raison j'en suis sûr !

jeudi 2 juillet 2009

Y a des jours comme ça…

… où on préférerait être dévorés par des anorexiques repenties lors de la foire du cervelas à Rungis un matin de novembre plutôt que d’affronter une autre journée comme celle qui vient de s’écouler.

Vous connaissez sûrement ce doux sentiment, inutile de me perdre en hyperbole (ou serait-ce une métaphore ? Arf je me sens fragile dans mon français…). Bref, donc pour illustrer le propos je vais quand même vous raconter ma magneuïfique journée de mardi.

Je suis en vacances depuis jeudi dernier. J’en ai profité pour faire un maximum la fête ce week-end. J’ai bien profité, mes neurones aussi, tant et si bien que je pense en avoir tué la moitié rien qu’avec la quantité de champagne que j’ai absorbé…

Bref, fête vendredi, défilé samedi, re-fête samedi, dîné dimanche, et j’en passe et des meilleurs. Lundi je suis donc officiellement mort. J’en profite pour bien rien faire. Arrive déjà mardi. Dis donc je l’ai pas vu arrivé ce mardi-là.

Bref, mardi est là, et je fais avec, comme je suis revenu à la vie, j’en profite pour régler tout un tas de choses en suspens. Je paye mon loyer de juin (oui on est le 30 et alors ?), et je vérifie mes comptes pour voir si je peux payer celui de juillet maintenant ou ça devra attendre aussi la saint glinglin.

Et là surprise, j’ai 104 € sur mon compte chèque. Je me parle donc à moi-même et me dis à peu près ceci « tiens donc, comme ceci est étrange, je suis payé le 28 du mois et le 30 je suis déjà presque dans le rouge ? Aurais-je dépensé toute ma paie en un seul week-end de débauche ? Bon ok, je me suis bien amusé, j’en ai bien profité, mais quand même, pas à ce point, je m’en souviendrais… ».

À force de me parler à moi-même, j’en arrive à la conclusion qu’il faut que je décortique l’historique. Alors, les prélèvements crédits, c’est bon, les dépenses resto, boite, fringues, ça aussi, prélèvement pour approvisionner le compte épargne aussi*, non tout est là, sauf peut-être un petit truc insignifiant…

Ma paye n’apparaît pas…

Gloups !

Regardez par ici Brett, un flashback arrive, non, non, par ici, voilààààààà © Le cœur a ses raisons.

Flasback donc, je me revois discutant avec la secrétaire de mon collège. Elle m’informe qu’elle a envoyé les papiers pour que je sois payé le nombre d’heures escomptées. Je repars le cœur léger en me disant que je serais payé et que ça c’est quand même vachement chouette. Une fois chez moi, j’y repense et là une phrase me revient « j’ai demandé la totalité de vos heures à répartir entre mai et juin, les papiers sont partis hier ».

« Les papiers sont partis hier », ça résonne dans ma tête, et je me dis « mais si cette conne a demandé uniquement hier à ce que je sois payé pour mai et juin, je n’aurais pas ma paye dans 4 jours, jamais le rectorat ne travaillera aussi vite, je serais donc payer en juillet… » et je me reprends de suite en me disant « mais non, elle est pas assez conne pour penser que je peux me passer d’une paye complète ».

Non, pas assez conne…

Fin du flasback.

Une autre phrase me revient en mémoire, « deux choses seulement sont infinies, l’Univers et la connerie humaine ! ». Surtout celle de la secrétaire…

Et voilà donc un Gauthier tout heureux qui touchera sa paye, peut-être, fin juillet. Ça tombe bien, je comptais partir en vacances. Ça va m’aider !

Là dessus, je me dis que ma journée pourrie ne peut tomber plus bas. Je finis donc mon rangement de papier, et je file vers la poste récupérer un recommandé. Sûrement un rappel de loyer ou une gentillesse de mon voisin psychopathe. De toute façon, je suis déjà au taquet, ils peuvent y aller, plus rien ne me touche !

Le recommandé s’avèrera être une ordonnance pénale. Vous vous souvenez quand j’ai fêté mon anniversaire, il y a un peu plus d’un an et que la police était venue me demander de cesser le bruit ? Ben en fait j’ai été verbalisé parce que soi-disant 15 minutes après le passage de la police, je faisais encore du bruit. En fait j’étais juste en train de ranger pendant que les outres pleines qui me servent d’amis essayaient de trouver leurs affaires pour sortir de mon appartement avec des chaussures aux pieds et des sacs aux mains. Le truc suivait son cours depuis tout ce temps, et la police m’avait assuré que je n’aurais pas d’amende parce que c’était la première fois et que je n’avais jamais recommencé depuis, blablabla.

En ben non, il semblerait que d’avoir un voisin psychopathe qui porte plainte contre moi tout les trois jours pour nuisance, ça peut amener un juge à penser que je mérite une peine exemplaire.

Le cours de la minute de nuisance vient donc d’exploser mesdames z’et mesdames, parce que pour 15 minutes de nuisance j’en suis à payer 202 euros.

J’ai comme une légère envie d’aller faire caca sur le pas-de-porte de mon voisin.

Et puis c’est vraiment LE mois où je peux payer 202 euros justement, j’ai tant d’argent à dépenser que je ne savais plus quoi en faire…



Ce qui devait arriver arriva, je suis passé voir MisterBitch dans son bar le soir même (mardi donc). Je suis revenu chez moi le lendemain (mercredi dans la matinée), et je me suis réveillé que ce matin (jeudi pour ceux qui boivent).

Je suis d’une humeur peu commune. Je pense que je vais aller faire le plein de lexo et m’enfermer chez moi jusqu’à ce que ça aille mieux !





* Oui, ma banquière mets tous les mois de l’argent sur mon compte épargne, ça la rassure de voir que je place un peu tous les mois, blablabla. Et moi je veux pas la contrarier. Juste qu’à chaque fois que je vois de l’argent sur mon compte épargne, je le remets immédiatement sur mon compte chèque. C’est tout !


Ps: comme j'ai besoin d'être aimé en ce moment, je viens de créer ma page de fan sur fessebouc, vous pouvez donc officiellement, et devant témoins, devenir fan de ma personne... Ouais je sais ça s'arrange pas, mais que voulez-vous, ça me fait du bien. Et c'est meilleur pour la santé que de me bourrer de médoc! Non?