mercredi 24 novembre 2010

Goldfrapp

Lundi soir j'étais au Trianon pour le concert unique de Goldfrapp en France.

C'était juste de la tuerie interplanétaire, j'attendais ça depuis plus de 6 mois que j'avais mes places. Bref j'étais en mode hystéro fan toute la semaine qui précédait...

On remercie Demonz qui a fait deux vidéos que je vous laisse ici.

(petit message privé pour Demonz d'ailleurs : il faut choisir très cher, soit tu sautes façon hystérique, soit tu filme, mais quand tu fais les deux ça donne mal au coeur ^^)


mercredi 17 novembre 2010

Pour le plaisir !

Un ami vient de m'envoyer ce petit bijou que je suis OB-LI-GÉ de vous faire découvrir...


(je préviens ça fait un peu saigner les z'oreilles!)

Et après on va me traiter de snob, mais franchement, si c'est pas de la bonne vieille France d'en bas (sûrement des ch'tits, ou pire des alsaciens...)

Allez, j'arrête de me moquer et je retourne faire semblant d'être épanoui pendant qu'on me licencie !

mardi 16 novembre 2010

Bon...

... je suis en train de me faire licencier de la façon la moins sympa qui soit, du coup j'ai pas trop le temps ni l'envie de venir m'épancher ici...

Promis une fois ma cure de lexo finie, je reviens !

lundi 8 novembre 2010

Demain c'est Glee !

Et pour patienter voilà la dernière reprise que la Fox a laissé filtrer sciemment. On y découvre celui qui sera (peut-être) le petit copain de Kurt dans une reprise de Katy Perry, Teenage Dream.

Après beaucoup de spoilers qui partaient dans tous les sens, je me méfie de plus en plus des rumeurs. Mais en tout cas la chanson et le mec valent le détour.

Enjoy !




(épisode 6 saison 2 diffusé demain soir sur la FOX, disponible dans la nuit sur tous les sites qui fuck HADOPI!)

mercredi 3 novembre 2010

Et le winner is ?

Moi !

Depuis 15 jours l'ambiance est devenue très pesante au boulot, ça sentait clairement mauvais pour mes fesses. J'ai clairement trop dépenser pour lancer un nouveau produit, et comme tout bon communiquant, je ne me suis pas assez pris la tête avec les retombées sonnantes et trébuchantes.

Entendez que je suis plutôt doué dans ce que je fais, c'est clair que ça va faire un tabac, mais il faut attendre plusieurs mois avant que l'argent n'entre.

Je bosse pour des financiers, des gens qui ne voient que les lignes de compte, et depuis 15 jours, depuis que j'ai eu besoin d'une grosse (mais alors très grosse) rallonge pour boucler mon budget, je rase les murs dans l'espoir de ne pas croiser mon PDG...

Aujourd'hui il est venu dans mon bureau pour me demander de venir dans le sien (au lieu de m'envoyer un mail), et j'ai compris...

Il liquide mon service parce que ça lui coute trop cher et que depuis que je suis là je n'ai fait que sortir de l'argent alors que j'aurais dû en faire entrer.

Je le comprends, ce n'est pas un philanthrope, il est là pour faire de la thune, mais moi je me suis investi dans un projet auquel je crois, et je sais que d'ici quelques mois j'aurais été plus que rentable, mais voilà, là, je ne le suis pas.

Voilà comment je me retrouve à faire face à mon premier licenciement économique. Je serai officiellement chômeur le 31 décembre. Ça fait mal...

J'en reviens pas de me retrouver ENCORE au chômage... 

Mais bon soyons positif, j'ai beaucoup appris, je ne pars pas fâché, et j'ai deux mois pour me retourner... Mais quand même, ça fait mal, merde !

L'avantage c'est que c'est pas encore cette année que je vais payer des impôts ^^


mercredi 27 octobre 2010

Un soir banal dans la vie d'un Gauthier


Hier soir, j'ai eu un rendez-vous galant. 


Le garçon est gentil et mignon, on finit donc par se faire des bisous et des câlins tout en regardant d'un oeil la rediff de Desperate Housewives sur M6. Alors que je deviens de plus en plus entreprenant (parce que bon il est très mignon), il me stoppe et, tout en me regardant droit dans les yeux, me demande :

"Je suis avec Gauthier ou avec toi ?"

NDLR : dans la version originale le mot "toi" est en fait remplacé par mon vrai prénom, parce que sinon ça veut rien dire...

Quelle drôle de question quand même... Sur le ton de la blague je lu réponds donc après une demi seconde de reflexion : "Tu es avec moi, Gauthier est plus saoul, plus drogué, mieux habillé et il ne se souviendrait pas de ton prénom !"

Voilà que je recommence à parler de moi à la troisième personne, ça faisait longtemps. La discussion se poursuit et je m'entends dire "tu sais Gauthier n'est que le concentré de tout ce qu'il y a de pire en moi, je suis beaucoup plus complexe que lui, plus sobre, plus sage et moins radical dans ma façon de penser et d'agir... C'est mon Mister Hide".

Je le pense vraiment, mais je ne suis pas le seul, on est tous dual (ou plus, prenez Océane par exemple, elle ne s'ennuie jamais, elle est toujours au minimum 6 dans sa tête !). Mais contrairement au commun des mortels, moi mon côté sombre je l'ai mis en scène sur le net et je vous le livre dans une diatribe ininterrompue depuis plus de 5 années maintenant.

A chaque fois que j'entends la chanson de Renaud "Docteur Renaud, Mister Renard" ça raisonne en moi, je me reconnais dans ce mec bien sous tout rapport, même mieux que la plupart des gens, qui peut, sous le coup d'une dépendance débile (l'alcool dans son cas) se transformer en l'être humain le plus abject qui soit !

NDLR : oui, je sais, je suis bon pour l'asile, et alors vous aimez ça, je le sais !

Revenons à notre chouchou du moment donc, je suis allongé sur lui, les yeux dans les yeux, nos boxers sur le point d'éclater (romantisme quand tu nous tiens!) et il me sort, le plus naturellement du monde : 

"Ok, j'ai dragué Gauthier de la façon qu'il fallait pour le rencontrer, mais ce n'est pas avec lui que je veux coucher, c'est avec toi !"

Ouh le petit chenapan !

Il me l'a donc faite à l'envers ? (pour une fois que c'est pas moi, bref)

Il m'a donc annoncé le plus naturellement du monde que oui, on allait se revoir, mais que je ne suis pas près de coucher avec lui, et que j'allais devoir m'accrocher...

Le con...

Si y a bien un truc qui fonctionne avec moi, et un seul, c'est de me faire courir... Et visiblement il l'a compris...

Bon, ben comme je l'ai trouvé bien sous tout rapport, enfin pour un premier rendez-vous, je vais me la coller derrière l'oreille et attendre de voir ce qu'il se passe...

De toute façon c'est pas comme si ça faisait presque deux mois que je n'avais des relations qu'avec ma main droite, alors bon un peu plus ou un peu moins...

MAIS NOM DE DIEU, JE VOUS PRENDS À TEMOIN QUE DÈS QUE JE VAIS AVOIR LE DROIT IL VA MARCHER EN CANARD PENDANT AU MOINS TROIS SEMAINES !

Non mais...

Ps à destination du principal concerné : C'était sûrement le post le moins glamour que j'ai pu écrire pour raconter un rendez-vous galant, toutes mes excuses si tu viens me lire ^^


lundi 25 octobre 2010

Petit problème technique

Vous connaissez mon amour pour la technologie, les choses chères et les découverts autorisés (ou pas)! Quand on combine tout ça, on comprend mieux pourquoi je suis un fan de la marque à la pomme.

C'est cher, c'est tendance, c'est inutile, donc il me les faut tous !

Depuis 2 mois je suis en train de me retenir pour ne pas changer mon ordinateur, parce que c'est pas sérieux, je n'ai pas assez d'argent et patati et patata. Mais voilà, le Dieu de la dépense incontrolée n'est jamais loin.

Et alors que je suis tranquillement et sereinement en train de vérifier les prix des disques durs externes sur le site de la Fnac hier après midi, que vois-je ?

10 % sur tout uniquement ce jour pour les adhérents.

Révélation diviiiiiiiiiiiiiiiiiiiine !!!

Ni une ni deux, je saute dans un caleçon et je file sur les champs (oui Paris est un endroit merveilleux ou tu peux aller à la Fnac tous les jours jusqu'à minuit, indispensable non?).

Je me suis mis d'accord avec moi même pour ne pas prendre un ordi de bureau, depuis que j'ai une grande TV HD et une Wii mon ordi ne me sert plus qu'à faire du traitement de texte, du surf et de la gestion de photos/musique/série... Et le gros avantage du portable, ben c'est qu'il est portable justement !

Mon choix c'est donc arrêté sur un MacBook Pro 15,4" a processeur Intel i5 et 4Go de RAM, je me dis que bon, j'ai le temps de m'amuser avec avant qu'il soit obsolète celui-là ! 

Et en plus il est trooooooooooooop booooooooooo (/mouille)


Une fois chez moi, je lance la restauration Time Capsule et je me remplis de plaisir et me disant qu'en plus je ne vais pas passer la nuit à le configurer puisque tout est déjà dans la boite, magique non ?

Mais le Dieu de la vengeance veille. Time Capsule refuse de restaurer ma session sur mon nouveau joujou...

Voici le dialogue que j'ai eu avec ma tendre et chère Time Capsule :

- Moi: et pourquoi donc, face de pet à 300 euros, tu veux pas restaurer ? Tu veux que je vérifie si tu peux voler ??? Alors RESTAURE !!!!!
- Time Capsule : Espace disque insuffisant !
- Moi : ... o_0'

J'ai pas du tout fait attention à la taille du disque dur sur le macbook. Vous savez combien il fait ? Alors que je précise que c'te merde vaut plus de 1700 euros hein... Une idée ?

320 Go

Moi, actuellement, j'ai 2.5To de données disséminées sur plusieurs disques, sachant que celui de l'iMac ne contient QUE les photos, la musique et mes documents, le tout pour 400Go. Ce qui fait que je n'ai pas trop envie de les mettre sur un disque externe.

Je fais comment moi pour mettre toute ma vie sur ce con de truc ?

Ben je vais trier, les photos les plus anciennes, les documents inutiles, les musiques obsolètes, je vais les mettre sur un gros DD de sauvegarde à la maison, puis une partie de mes vidéos que j'aime avoir avec moi atterrira sur un disque 2.5 que je devrais avoir tout le temps avec moi...

Oui parce que le commun des mortels ramènerait ledit ordi de merde et en prendrai un un poil plus cher mais avec un plus gros disque, le souci pour moi c'est que la promo c'était QUE hier et que donc ça me ferait rajouter 400 euros ! 400 euros que je n'ai pas bien entendu !

Grrrrr

Des fois je suis juste une burne ! (des fois)

jeudi 21 octobre 2010

Gauthier vs le gouvernement, acte 2

Je suis contre cette réforme et je n'en démords pas !

Le progrès technique engendre du progrès social est ce depuis 150 ans. le temps de travail qu'il soit journalier, hebdomadaire, annuel ou sur toute la vie n'a cessé de diminuer depuis les premières lois en la matière au milieu du 19ème siècle.

Imaginez qu'avant ces lois les gens travaillaient plus de 12h par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par an, sans retraite, sans assurance chômage ou maladie.

Quand on a instauré le repos hebdomadaire, il y a 100 ans, les patrons ont jurés que c'était la fin de la France que l'économie allait s'effondrer, que nous ne serions plus compétitif, que nous allions tous mourir de faim dans les 2 ans... Au final on a encore divisé le temps de travail par deux au moins depuis cette loi et nous sommes à ce jour le pays avec le taux de productivité horaire le plus haut du monde, avec le meilleur système de protection sociale envié par le monde entier, et nous ne sommes pas morts de faim !

Voilà la vérité, la droite nous dit qu'il faut bosser plus, vivre moins bien, gagner moins d'argent pour espérer avoir de quoi s'acheter de la viande au moins une fois par semaine et partir une semaine au camping de la Bourboule, on dit de la France qu'on a la droite la plus conne du monde, mais c'est faux, la droite a réussi à faire avaler au gens cette connerie.

Depuis les lois Aubry, en 2000, le pouvoir n'a cessé de faire augmenter la durée du temps de travail, ce qui est une première dans l'histoire de France (sauf deux lois abrogées rapidement une sous le second empire, l'autre sous vichy), et personne ne dit rien, c'est normal...

En Angleterre, ils passent à 66 ans, et s'ils se mettent à manger de la merde on le fera aussi parce que c'est une bonne idée ?

Non !

C'est pas parce que le monde entier fait des conneries que la France doit aussi les faire, je rappelle qu'en 1792 on a instauré une république, la première de l'histoire de l'Europe dans un grand pays, toute l'Europe a juré la perte de la France et est entré en guerre contre nous, pourtant 200 ans plus tard nous sommes toujours une république démocratique, et même nous avons exporté notre modèle tant et si bien que les rois ne sont plus que des pantins !

Alors non, on peut faire ce qu'on veut dans notre pays contre l'avis du monde si l'on estime que c'est juste !

Et la justice sociale aujourd'hui c'est de laisser les gens prendre leur retraite à 60 ans s'ils le souhaitent, de travailler 35h par semaine, et d'avoir 5 semaines de congés payés par an, et ça doit encore s'améliorer...

L'argent il y en a, on peut taxer le capital, on peut taxer les entreprises, on peut taxer les banques, on peut répartir l'effort équitablement, pourquoi est ce que le système doit être alimenté à 60% par les travailleurs ? C'est injuste !

De même que la TVA qui représente 50% des recettes de l'état alors que c'est l'impôt le plus injuste au monde (tout le monde le paye) ils vont d'ailleurs l'augmenter la TVA...

Bref je chie sur un gouvernement qui offre la France aux banques (+100% de dette publique depuis que sarko est président, pour un mec qui disait qu'il allait assainir les finances, il détient le record depuis la seconde guerre mondiale personne n'avait autant ruiné notre pays) et qui demande aux travailleurs de se serrer la ceinture !

Je suis pour la grève, et j'espère que ça va continuer, foutre le bordel, bruler des voitures, et renverser le gouvernement !

Non mais oh !



mercredi 20 octobre 2010

Sarko t'es foutu, Gauthier est dans la rue ?

Ah... Si seulement...

Vous connaissez mon amour pour ce gouvernement et plus particulièrement le nain qui préside notre beau pays. Alors, je ne vais pas m'étendre sur le "je vous l'avais dit" ou encore le "on est pas sorti de l'auberge" et surtout le "on a le président qu'on mérite (mais surtout celui qu'on a élu)". Non, je vais vous parler d'autre chose, de moi !

J'étais un ado très révolté, à l'intérieur, parce qu'extérieurement je ressemblais plus au geek-premier-de-la-classe-avec-les-cheveux-gras qu'à l'altermondialsite qui fume des joints. Mais à l'intérieur, je voulais tout reformer, tout reprendre à zéro. Je bouillonnais devant les JT, cette gran'messe abruttissant les masses, je me disais que les gens étaient cons de ne pas comprendre ce qu'il se passait vraiment en France et ailleurs. Je rêvais d'une 6ème République, d'une Europe Fédérale, d'un gouvernement mondial et d'un monde en paix !

Par la suite j'ai fait des études qui ont amené de l'eau à mon moulin, et je me suis rendu compte que même si mes rêves d'ados n'étaient que des rêves et que, clairement, de mon vivant je ne verrai jamais un gouvernement mondial, j'avais de bonnes idées et qu'il fallait que je les partage avec le monde.

D'où mon envie de faire de la politique. Et puis je m'y suis frotté un peu, et l'ecoeurement à vite pris le dessus. Travailler autant pour changer le monde et au final se retrouver dans un système de nababs qui ne cherchent qu'à préserver leurs intérêts en abrutissant une masse qui ne demande que ça... Voilà ce qu'est le monde politique aujourd'hui.

Et moi, ben ça me convient pas.

Alors je fais quoi ? Je garde les superbes idées pour ma prochaine vie ? Pour l'instant oui, et à l'occasion d'un apéro/repas avec des amis, on confronte nos idées, on fait évoluer nos pensées, on se dit que ça serait mieux si tout le monde étaient aussi intelligent et éclairés que nous.

Mais au final, je ne fais rien pour que ce monde change. Prenons ce qu'il se passe aujourd'hui, je suis contre cette réforme, contre ce gouvernement, contre la politique de la France depuis une dizaine d'années à 95% (oui y a quelques trucs qui sont bien quand même), et je ne fais rien.

Je ne suis pas en grève, je ne manifeste pas, alors que je pourrais y aller le samedi. Je me dis que d'autres le font pour moi. Que d'être révolté à l'intérieur ça suffit, que moi je suis en paix avec ma conscience parce que je trouve que bon ça suffit de prendre les gens pour des cons.

Mais qui s'en souci de ce que je pense ? Il faut que je le cri, il faut que j'hurle, que je descende dans la rue... Mais non... Je suis en grève intérieure et ça ne se voit pas à l'extérieur !

J'ai honte de laisser les autres se battre pour moi. Ce billet sera donc ma petite pierre à l'édifice.

JE SOUTIENS LES GRÉVISTES, JE SOUTIENS LE BLOCAGE DES RAFFINERIES, JE SOUTIENS LA GRÈVE DANS LES TRANSPORTS, (et si ça doit se produire) JE SOUTIENS LA GRÈVE GÉNÉRALE ET LE BLOCAGE DU PAYS !!!!!

Tant pis si je dois bosser de chez moi parce qu'il n'y a plus d'essence et de train, tant pis si je dois me contenter de manger des conserves parce que les produits frais n'arrivent plus à Paris, tant pis si je dois me serrer la ceinture, tant pis si je ne peux pas aller voir ma famille pendant les ponts de novembre. Je soutiens cette grève malgré tout !


SARKO T'ES FOUTU GAUTHIER EST SUR LE NET  !  
(ouais j'adapte les slogans ^^)

lundi 18 octobre 2010

Moment de poésie


Merci MisterBig pour m'avoir fait passé ça... Un joli moment...

Men in love - Gossiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip



Je ne suis pas hystérofan de Gossip, mais bon z'aime bien. Dans ce nouveau clip, que vous avez forcément déjà vu parce que vous êtes tous so trendy-trendy, je trouve quand même qu'ils y vont un peu fort. Mais bon, ça passe quand même...

Notez que tout le monde ne peut pas faire un clip avec des gens qui se scarifient/vomissent/pissent dessus sans que ça soit trop trash, c'est là toute la force de Gossip à mon sens !

Mention spéciale à la team de foot de fin de clip, saurez-vous les reconnaitre ? (une sucette pour ceux qui trouvent!)

vendredi 15 octobre 2010

Il fallait bien que ça arrive

J'ai reçu un mail hier.

Bonjour,je suis tombé au hasard d'une rech sur ton (votre?) blog....... je suis séduit et le mets dans mes favoris!merci pour cette tranche de vie (et pour la pub absolut au passage lol)
XXXX XXXX
Chef de Secteur
06.XX.XX.XX.XX
XXX.XXX@ricard.fr

Voilà, donc c'est fait, quelqu'un de chez Ricard vient de se passer par mon blog. Quand j'ai choisi mon pseudo et la thème de mon blog, je m'étais dit quelque part au fond de ma tête "et si Absolut faisait la gueule parce que je me sers de leur nom?" Et très vite je me suis rendu compte de deux choses : premièrement, je ne suis pas assez connu pour qu'ils entendent parler de moi, et deuxièmement quand bien même je leur fais de la pub gratuite non ?

Et voilà donc qu'après 5 ans sans trop y penser, je me retrouve avec un gens de Ricard qui passe par chez moi. A vrai dire je ne savais même pas que c'était Ricard le proprio d'Absolut, ça veut dire qu'en fait je n'engraisse pas les pays nordique quand je me bourre la gueule, mais que mon argent reste en France ?

Zut alors...


Du coup, je me permets hein, vu que je suis chez moi, de répondre à M. Ricard.


Monsieur Ricard,


Je suis ravi que vous soyez (ENFIN) tombé sur mon blog. Depuis 5 ans que je fais tout pour me faire remarquer, je commençais un peu à désespérer ! Si tu as un peu lu les archives, tu dois savoir que je suis un très amateur d'Absolut, et qu'avec 7h48, si on arrête de boire, tu fermes la boite !

Alors je te propose un échange de bon procédé, tu me fournis tout ou parti de ma consommation hebdomadaire (10 litres en moyenne) et en échange je dis que du bien de toi pendant encore 5 ans (c'est le temps qu'il me reste à vivre d'après les médecins, j'en suis à ma troisième greffe de foie)

Bien à vous.
Le petit Gaugau.

Ps: on peut avoir une invit' pour visiter l'usine ? On pensait y faire un pèlerinage vers Noël... Merci !


Voilà, si avec ça j'ai pas au moins une caisse d'Absolut qui arrive dans la semaine par chronopost, je ne sais pas quoi faire de plus !
Bon week-end les gens.

mardi 12 octobre 2010

Et c'est Noël !

Je viens de me rendre compte qu'un nouveau single de P!nk était dispo et je ne le savais pas ! Je vous ai déjà dit que j'aimais P!nk ? 

PIIIIIIIIIIIIIIIIIINK FAIS MOI L'AMOUR !!!!!!!!!

Voilà...




Encore un concert qu'il va falloir que j'aille voir (viiiiiiiite)

Dans ma tour d'ivoire

Je bosse depuis que j'ai 18 ans, j'ai fait presque tout en job d'étudiant, et pas mal de truc en "vrai" taff aussi. Mais il y a une constance dans ma vie professionnelle, je me lasse très vite.

Mon CV ressemble à rien mais ça me plait de savoir que j'ai pu faire autant de chose en si peu de temps, même si certains y voient surtout de l'instabilité, moi j'y vois de la curiosité.

Je me suis souvent retrouvé à faire des trucs chiants, mal payés, mal considérés, bref le bas du bas de l'échelle sociale. Pourtant j'ai tenu, que ce soit à Quick, à La Poste, dans des sociétés de télémarketing, j'ai toujours réussi à me lever le matin (plus ou moins à l'heure), parce qu'il y avait un truc qui me faisait tenir : l'ambiance.

Chez moi c'est primordial, je dois passer 25h/semaines à vendre des Quick'n'toast, ok mais alors on va rigoler un peu Martine. Je me suis toujours fait rapidement des potes sur mon lieu de travail, jusqu'à devenir le ciment du groupe dans la plupart des cas. C'est même à se demander comment les gens faisaient pour survivre à leur taff avant que j'arrive foutre l'ambiance.

Je suis facilement "pote" avec le chef, sans pour autant passer pour un lèche cul auprès de mes pairs. Je me retrouvais donc très rapidement en position de sous-chef, leader, enfin comme vous voulez, mais très bien accepté par les deux cotés.

Voilà comment on tient à vendre des vérandas par téléphone de 17h à 21h tous les soirs pour 500 euros par mois, en se marrant, en se lâchant, en se respectant, et surtout en ne se prenant pas au sérieux. Non mais sans rire, le monde ne va pas s'écrouler parce que pendant 15 minutes au lieu de téléphoner on danse sur les bureaux avec Kylie à donf' !

La première fois que j'ai eu un vrai boulot c'était dans un grand ministère à Paris. De dieu que ça m'a fait tout bizarre, je n'ai pas pu devenir le bouffon de l'étage, ni le copain du Ministre (je l'ai même jamais vu en vrai). J'ai appris à me faire plus petit, plus discret, plus sage, plus professionnel. Et ça c'est bien passé. Faut dire il y avait tellement de monde qu'au final tu es obligé d'être anonyme. J'avais quand même réussi à me faire quelques potes de café, c'était sympa.

Ensuite j'ai fait d'autres trucs, et j'ai atterri dans le cabinet d'un homme politique. Là je me suis senti à l'aise de suite, parce qu'on revenait à quelque chose de familier dans un sens : une petite structure. Et je sortais d'une très bonne expérience dans le privé où j'aurai pu rester si je n'avais été débauché (quand on m'augmente de 50% j'ai tendance à accepter). Je me suis donc dit "en moins de 15 jours tout le monde te mange dans la main et tu roxxe darling!".

Et ben non.

C'est à ce jour ma pire expérience professionnelle, je vous renvoie à mes articles sur cette période (2007-2008), une horreur, j'en pleurais le soir en rentrant. Je n'ai pas réussi à m'intégrer principalement parce que je n'avais pas compris comment fonctionnait les vrais gens, les méchants, ceux qui ne sont là que pour gravir des échelons et n'en ont rien à foutre de ta gueule. Dire que j'ai découvert ça à 26 ans, c'est bon d'être aussi candide, non ?

Cet échec m'a fait énormément déprimer, et m'affecte encore dans un sens, parce que si j'ai travaillé aussi dur dans mes études c'était pour faire de la politique, et aujourd'hui je suis tout à fait conscient que ce rêve restera bel et bien un rêve, tout comme partir à l'étranger dans une ambassade française ou embarquer sur un bateau de la Marine Nationale. 

Quand j'étais prof, je suis revenu à mes fondamentaux. Le bon collègue sympa qui fédère. Tant et si bien que dans mon dernier collège quand je suis parti il y avait plus de monde à ma fête de départ que pour des gens qui avaient bossé là pendant 5 ans, moi pour info j'y suis resté 5 mois dans celui-là. Et tout le monde est venu me voir pour me le dire "Mais Gauthier tu es extraordinaire, tu fédères dans tous les camps, tout le monde t'apprécie, tu te rends compte à quel point c'est exceptionel ?"

NDLR : Si réunir les mères-de-familles-anti-tabac-anti-alcool et les fétards-alcooliques-névrosés dans un même apéro est une si grande réussite, alors oui ! Où est mon Nobel d'ailleurs ?

Et me voilà maintenant dans une nouvelle boite privée. Mais à la différence de mes précedants jobs, cette fois j'ai des responsabilités. J'ai mon bureau à presque moi tout seul, je le partage avec mon assistant, j'ai accès à la machine à dosette du PDG et à la salle de bain. Je suis à l'étage coincé entre le bureau des directeurs commerciaux, du président et du PDG. Bref socialement, j'ai pris du galon, mais je me sens enfermé dans une tour d'ivoire.
Je n'ai pas d'amis ici, je mange tout seul 95% du temps. Avec mon assistant on ne parle que boulot, et on doit rester silencieux 95% de la journée. Bref, je me sens seul, je m'ennuie, je n'ai pas de plaisir...

Je passe souvent dans les entrepôts pour voir travailler les grouillots, et je suis presque jaloux de la bonne ambiance qui peut y régner parfois. Je me revois rire à gorge déployer avec mes collègues quand j'étais étudiant. Et ça me manque.

Alors vous me direz "mais de quoi tu te plains espèce de capitaliste véreux? au moins toi tu gagnes du fric !"

Alors je vous répondrais juste que mon salaire de septembre était de 1197 euros net.

Oui, oui, je suis toujours chef de projet, cadre, qui ne compte pas ses heures, mais je pense qu'il va falloir penser à demander une augmentation rapidement, parce que là, au prochain débauchage, je pense que je vais pas résister bien longtemps...

(j'ai calculé, avec le nombre d'heure que je fais, je suis moins payé qu'un smicard, cool non ?)

Allez, je vais manger, tout seul, en écoutant les podcasts de Regis Mailhot et Daniel Morin. Tout seul... Snifff...


lundi 11 octobre 2010

A vot' bon coeur m'sieur dames !

Après quelques semaines pas super super faciles, je reprends un peu du poil de la bête. Alors je vous passerai les détails à la con sur mon échec à bâtir une relation, et puis sur mon échec à bien faire mon travail et enfin sur mon échec à gérer ma thune. 

Mais les uns dans les autres (oh ça me plait comme jeu de mot ça!), je disais donc les uns dans les autres, je me suis retrouvé à tomber malade comme jamais parce que je pense que mon corps à dit "stop". Un peu comme dans la chanson tu vois "Stop, in ze name of loooooooooooooooooooooooooove, nanananana" (merci qui pour avoir la chanson pourrie dans la tête toute la journée ? Merci Gaugau!)

Bref, ce matin ça a été un peu le retour à la vie, je bosse comme un chinois sans papier pour un salaire de misère, mais j'abats 15 jours de taff en 2h ! Ouép, un Gaugau quand ça passe 48h à pioncer avec 39,5°C de fièvre, ça revient relativement en forme au taff le lundi !

Entre deux ordres donnés à mon assistant, qui doit bien se demander le pauvre si je n'ai pas pris un demi kilo de coc au réveil pour avoir une énergie pareille, je file sur le site d'Air France pour faire le point sur mes Miles et voir quand est ce que j'aurai un billet gratuit pour aller voir ma famille.



Et oh surprise, j'ai tellement dépensé cette année, que non seulement j'ai assez de miles pour aller voir parents et grands parents, mais aussi pour aller un peu plus loin. Bon la promotion du moment m'aide pas mal, mais voilà que je peux m'offrir un aller/retour dans une grande ville d'Europe (Londres, Madrid, Turin, Copenhague, Prague et Saint-Pétersbourg).

Attention, promo valable jusqu'au 31 octobre !

Alors je fais quoi ?

Ben je publie un article dans le but avéré et assumé de voir si l'un ou l'une (mais plutôt l'un, ça serait sympa si je pouvais montrer ma gratitude avec du sesque) vivait dans une de ces belles villes et se proposait de me servir de guide pendant un petit week-end.

Allez, c'est gratuit, un Gaugau rien que pour vous pendant 48h, ça ne se refuse pas !

Envoyez vite votre proposition d'hébergement/sexe/sortie/ou autre à gauthier.absolut@gmail.com , dépêchez vous, il n'y en aura pas pour tout le monde !

Jake Gyllenhaal - Dreamgirls


J'adore cette vidéo ^^

Non mais franchement, tu n'en mangerais pas toi du Jake ?

Enjoy !

dimanche 10 octobre 2010

Kaboom


Je suis allé voir c'te merveille hier soir. Je vous le conseille à tous. Pour moi on est dans les mêmes sphères que H2G2 et ça c'est pas du compliment de tapette quand on connait mes gouts.

Et pour vous garçons sensibles qui n'avaient pas le même humour que moi, il vous reste toujours la possibilité de vous régaler de 2h de baise entre beaux gosses (oui y a du pédé de partout, et ça, j'adore!).

Enjoy votre fin de dimanche.

mardi 5 octobre 2010

jeudi 30 septembre 2010

Libi ? Dodo...

Le titre reflète le niveau de ma forme actuelle : ras les vers de terre !

Depuis une semaine maintenant, je suis sous lexo, ce qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps. Et j'avais oublié certains effets de ce merveilleux produit. 

Points positifs : on pourrait me cracher dans la gueule, je dirais merci ! 

Voilà, pour les points positifs, c'est fini. Passons au négatif.

Points négatifs : je dors 15h par jour, ce qui fait que je suis pas une flèche au travail vu que j'ai du mal à tenir mes yeux ouverts et à me concentrer. Mais surtout ça fait une semaine que j'ai pas réussi à me pointer à l'heure au taff, je suis littéralement collé à mon traversin, le réveil peut sonner, c'est pas grave, ça me dérange même pas !

Je n'ai plus envie de sortir, ça pourrait être un point positif pour mon porte monnaie, mais ça n'en est pas un pour ma vie sociale, j'ai envie de voir/entendre personne de chez personne. Et quand je suis en mode ours comme ça, c'est même pas la peine de me sortir un "mais allez, tu peux bien faire un effort !" c'est encore pire que tout, j'en devriendrais méchant. Il vaut mieux que m'abstienne... Déjà que j'ai plus beaucoup d'amis...

Enfin, je n'ai plus de libido, mais quand je dis plus de libido, c'est que je ne pense pas avoir ne serait-ce eu qu'une petite érection cette semaine. Un papy de 87 ans est plus en forme que moi de ce côté. Rien, nada, pas envie, même pas de me branler, et ça c'est grave !

Je suis censé arrêter aujourd'hui pour éviter d'avoir une période de sevrage, mais je pense que je vais continuer un peu. Sinon je vais démissionner et envoyer chier tout le monde, donc je pense qu'il est plus sain pour ma vie future de me taper une semaine ou deux d'angoisse à l'arrêt du calmant que de partir vivre dans une yourte en Mongolie Intérieure (franchement la vie culturelle en Mongolie Intérieure, c'est un truc à me foutre sous lexo toute ma vie ça! Et puis je parle même pas la langue...)

Voilà, c'est fou ce que je peux être fun en ce moment, non ?

M'enfin ça n'empêche pas mon cerveau de dérailler complet. Au contraire, j'ai l'impression que ça lui donne du carburant. Un exemple ? Allez, je vous dois bien ça : ce matin, j'ai rêvé que MisterBig était nu, allongé derrière moi, moi j'étais en position diva passiva, et il s'apprêtait à m'enFuler quand il m'a dit "non mais ça te fait pas bizarre à toi ?" ce à quoi j'ai répondu "non mais tu sais, au point où on en est, et puis si ça peut te faire plaisir..." Tout en me faisant les ongles, bien sûr... (no coment)

Je me suis réveillé en sursaut en mettant ma main sur mes fesses (je rappelle que MisterBig est doté d'une troisième jambe en guise de sexe) et en vérifiant s'il n'était pas effectivement dans mon lit, prêt à bondir !

Moi je dis, rien ne vaut les drogues légales pour faire de bons trips bien chelous ^^

Bon allez, je retourne justifier mon salaire de misère. A bientôt les enfants, et souvenez-vous, un MisterBig ça va, c'est quand on l'a dans le cul que ça va plus !

vendredi 24 septembre 2010

C'est l'automne

Et comme chaque année, je fais un gros coup de déprime.

Cette année, je ne l'ai pas vu venir, mais voilà ces dernières semaines j'ai eu mon lot de merdes. Tout d'abord la mort de mon chat, ça m'a rendu très triste, mais je n'ai pas pris le temps de le pleurer. Puis, le travail qui est en train de me rendre marteau.

Je gère très bien le stress normalement, je travaille mieux avec une bonne dose de stress même, mais voilà dernièrement je me suis rendu compte que je n'avais pas pris toute la mesure de plusieurs problèmes. Pour faire court, je me retrouve à exploser les délais.

Alors je ne devrais m'en prendre qu'à moi et essayer de rattraper mes conneries, mais en fait si je suis aussi en retard et dans la merde c'est parce que je dois corriger une année entière de connerie et de gestion plus qu'aléatoire. Ma chef m'a laissé la boite dans un état plus qu'approximatif parce qu'elle n'avait aucune idée de comment on peut/doit gérer des questions pareilles. Et là où je suis fautif, c'est que j'ai mis trop longtemps à m'en rendre compte pour corriger le tir correctement, et là c'est trop tard...

Et cette semaine je me suis tout repris dans la tronche. Je ne pourrais pas tenir les délais, je ne pourrais pas faire ce que je veux. Dès que j'ai une idée on me coupe l'herbe sous le pied en me disant que "non ici on fait comme ça!". Bon et moi le "comme ça" ça me convient pas...

Alors je fais comme je peux, mais je n'aime pas faire les choses à minima, je ne suis pas satisfait, et je déteste ne pas être satisfait dans mon travail. On me confie un projet, je me fais un point d'honneur à tout faire correctement.

A coté de ça, on ne me donne pas toutes les clés, par exemple je dois tenir la comptabilité, faire des bénéfices, mais ils décident en haut lieu de faire des crédits et des transferts sans m'en informer. Et encore quand je demande où quoi ou comment on me répond "non mais t'inquiète".

Mais encore heureux que je m'inquiète, si la boite fini dans le rouge c'est sur moi qu'on va taper non?

La cerise sur la gateau pro c'est bien sûr mon contrat : pas de 13ème mois et aucune prime, je travaille comme un chinois sans papier pour un bol de riz par jour, ça motive nan ?

A ça tu rajoutes des soucis de santé dont je me serais bien passé et une vie personnelle très personnelle, ben j'ai craqué.

Je suis allé voir mon médecin hier, il m'a dit "ah mais physiquement tout va bien, les vertiges, le mal de ventre, les malaises, les insomnies, tout ça c'est du au stress, je vous arrête 4 jours, du lexo et au lit. Vous ne vous levez que pour manger et pisser, point barre ! Et ne vous laissez pas faire, dites leur merde un peu!"

Bien monsieur...

J'ai dormi 15h cette nuit. Je suis toujours dans le coltard. J'ai annulé tous mes rdv perso, prévenu mes chefs, je n'existe plus jusqu'à lundi 9h.

Et si ça dérange des gens, ben qu'ils aillent se faire cuire un oeuf, je suis égoiste à la base et là j'ai besoin de le redevenir...

A lundi (ou pas)

vendredi 17 septembre 2010

Censure

J'aimerais vous parler de tout ce qui me passe dans la tête en ce moment, mais voilà, je suis surveillé, donc je ne peux plus trop me servir de mon blog comme je le faisais avant, et ça me manque...

Alors on fait quoi ? On plie boutique ? Non, j'en ai pas envie, mais la seule chose dont j'ai envie de parler en ce moment c'est de ce qu'il se passe avec Padawan, et je ne trouve pas ça super réglo d'étaler ma vie ici alors qu'il me lit.

Frustration...

C'était quand même bien mieux quand les gens avc qui je sortais ignoraient ma vie de blogostar !

^^

Pour la peine je vais vous raconter une anecdote. Depuis que je fréquente Padawan, je suis monogame (oui ça me fait bizarre à moi aussi), mais je ne me suis pas complètement rangé, faut pas pousser non plus. Je suis un grand consommateur de chat de rencontres gay depuis des années, dont un que j'aime beaucoup.

Ce chat où je passe pas mal de temps est payant, et j'ai renouvelé mon abonnement début juillet pour un an. Forcément ce n'est pas remboursable, donc je fais quoi ? Je regarde mon argent partir par les fenêtres ? Non... Je me connecte régulièrement pour "regarder" et surtout papoter.

Dernièrement je n'avais pas pris le temps de papoter, c'était plutôt du genre "j'arrive dans 10 min, attends moi à 4 pat' à poil sur ton lit avec une pomme entre les dents et du persil dans l'anus!". Mais là comme je peux/veux plus m'encanailler avec le premier venu, j'ai le temps de faire causette.

Dieu que c'est drôle !

Si, si, je vous assure, faut le voir pour le croire...

J'ai remarqué qu'il y a deux catégories de garçons, voyant qu'on ne concrétise pas, il y a ceux qui se lassent très vite et qui m'envoient chier en me disant  que je suis une allumeuse (en plus c'est pas faux) et puis y a ceux qui vont dans la surenchère.

Au début ça ne m'a pas fait tilt, et puis au bout d'un moment j'ai compris. Je suis chaud (je parle quand même facilement d'introduire toutes sortes de choses dans leurs anus), je suis mignon (n'en déplaise à certains, je plais beaucoup), je ne suis pas farouche (je montre facilement ma bite), donc si je repousse c'est parce que je cherche des trucs un peu plus hard.

Et là au bout de quelques échanges ça part direct dans le hard, le crad, le bareback, les plans défonce et biture, touze et exhib, humiliation, dog training, lopage et autre dressage...

Yummi !!!!

Alors entendons nous bien, y a des trucs hards que j'aime bien (voire beaucoup), par exemple les plans soumi/domi, fist, à plusieurs... (j'en ai déjà parlé ici même). Je n'en ai absolument pas honte. Alors pourquoi quand je fais languir les mecs, ils y vont à celui qui sera le plus décandent pour me faire craquer ?

J'ai l'impression d'être un lot aux enchères...

Bref, si vous me croisez sur un chat, n'hésitez pas à me proposer une tournante avec des caniches nains empaillés, je suis au taquet !

Bon appétit, bien sûr.

lundi 13 septembre 2010

I should be so luckyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy !!!


Je crois que je vous l'avais déjà fait découvrir il y a quelques années, mais je ne m'en lasse pas. Je suis en train de refaire la culture de Padawan (qui ne connissais ni Ab Fab ni French and Saunders), et du coup j'ai ça dans la tête depuis ce matin !

I should be so lucky, AIE AIE AIE AIE!!

^^

Enjoy !

Le grand âge

Dans ma tête j'ai toujours 20 ans. Bon quand je me prends des fous rire avec Océane ou MisterBig que seuls nous pouvons comprendre (par exemple le mot "scrabble" nous fait hurler de rire, cherchez pas, on ne comprend pas nous même), là j'aurais plutôt 15 ans. Quand je regarde les dessins animés au réveil, j'en aurais plutôt 8. On va dire que j'ai 20 ans en moyenne en fait.

Je continue à sortir comme un djeun's. Je continue à m'habiller comme un djeun's qui n'aurait pas 10 kg en trop (m'enfin des fois c'est ridicule quand même). Je continue à me coiffer comme un djeun's qui n'auraient pas de cheveux blancs (la crête poivre et sel ça a son charme non? en même temps moi j'ai encore tous mes cheveux, ce qui n'est pas la cas de tout le monde à 29 ans). Mais surtout je continue à boire comme un djeun's qui peut encaisser.

Et c'est là le souci majeur. Je ne peux plus encaisser. Prenons un exemple au pif, vendredi soir dernier (genre cet article n'était pas du tout à la base fait pour vous raconter cette soirée, mais non, faites semblant d'y croire un peu).

Vendredi dernier donc je suis invité à une crémaillère dans le 19ème nord. Il s'agit d'amis que je ne vois pas très souvent mais avec qui je m'amuse bien, il y a dans le lot des gens que je connais depuis très longtemps, d'autres pas trop. Et surtout il y avait 70 personnes que je ne connaissais pas du tout.

Quand je ne connais pas bien les gens, j'essaie d'être digne, surtout par respect pour la personne qui m'a invitée, c'est le minimum. En même temps, je suis plutot de bonne compagnie quand je suis en soirée. Toujours à discuter, toujours à rigoler, toujours à mettre l'ambiance. Bref ça se passe toujours bien.

Mais voilà, depuis quelques temps je remarque que je tiens beaucoup moins l'alcool. Au départ j'ai attribué cette petite baisse de forme à l'habitude que j'ai pris (mauvaise l'habitude mais bien réelle) de me droguer en permanence. Tout le monde le sait, la coc ça permet de combattre les mauvais effets de l'alcool.

Mais force est de constaté que vendredi soir, ce n'était pas le cas. J'ai bu plus que de raison à cause d'une semaine plutot difficile et d'une irrépressible envie de me lacher. Mais je n'avais pas mangé. Alors pour éviter d'être malade, quand à ma portée est passée un peu de poudre magique, je me suis servi en me disant "bon ben au moins tu seras pas malade !".

Que nenni !

Effectivement je n'ai pas été trop malade. Mais j'ai complètement perdu le sens des réalités. Un truc de dingue. Je me suis mis à dire tout ce qui me passait par la tête sans aucune retenue. Je genre de chose qui te permet de faire un grand ménage dans tes amis. Le genre de truc qui ne m'était pas arrivé depuis des années. Le genre de truc qui me fout le honte pour au moins 40 ans...

Dans l'ordre j'ai dit à un vieux pote que j'avais passé des années à attendre un signe de lui pour coucher avec, j'ai parlé à un mec de son ex séropo, j'ai raconté à un autre une histoire qui j'avais promis d'emporter dans la tombe, et enfin, parce que je peux toujours faire encore mieux j'ai pris mon chéri entre 4 yeux pour lui dire tout ce qu'il fallait que je lui dise.

Genre, la honte de ma life quoi !

A ce propos mon jeune padawan est quand même super gentil, parce que premièrement il m'a laissé parler, deuxièmement il m'a ramené avec un regard qui voulait dire "si on part pas maintenant tu n'auras plus d'amis demain" et troisièmement il n'a rien dit du week-end, genre "il s'est rien passé".

Mais moi je m'en souviens, et j'ai hooooooooooooooooooooooooonte !

Je ne vous parle pas de mon samedi avec nausée et envie de mourir constante genre "plus jamais je bois". Et surtout ma grosse envie de changer de nom, de visage et de nationalité histoire que personne ne puisse jamais me retrouver...

Alors voilà, on en est là, je suis trop vieux pour boire 4 bouteilles de champ en 2h si j'en ai envie...

C'est trop'injuste !

La maison de retraite c'est par où ?



Ps: Noël va me couter une fortune cette année si je veux toujours avoir des amis en 2011 !

mercredi 8 septembre 2010

Adieu Lutèce



Ce matin a 7h après une nuit de souffrance et d'agonie mon persan bleu est mort.

Mes parents m'avait offert cette boule de poil pour mon bac.

Elle avait un nom bizarre, Lutèce de la Corne du Barry, des habitudes bizarre comme faire trois fois le tour de sa gamelle avant de manger, déplacer sa gamelle d'eau dans toute la maison, faire le tour de la table avant de sortir, sortir la langue quand on lui grattait le dos, etc. sûrement parce qu'un chat de race c'est consanguin ^^

C'est l'animal que j'ai le plus aimé au monde et ça fait deux heures que je pleure comme si quelqu'un de ma famille venait de mourir.

C'est ridicule, je sais...

Adieu Lutèce, tu vas vraiment me manquer !

mardi 7 septembre 2010

3 mois

Aujourd'hui ça fait 3 mois que je bosse dans ma nouvelle boite. J'en ai fait du chemin en 3 mois ! Déjà je suis autonome maintenant, et je peux faire mon boulot sans me sentir (trop) incompétent...

En 3 mois j'ai également pu me rendre compte que je n'avais aucune, mais alors aucune, autorité naturelle. Mes élèves m'en faisaient voir, mes subordonnés m'en font voir aussi. Les gens me prennent pour un navet, ils ne font pas ce que je leur dis, il y a même eu des vols, bref la joie intégrale.

Et ça, c'est sans parler de mon assistant qui vient au travail quand il lui tombe un oeil.

Bref, j'ai encore pas mal de travail de ce côté là !!!!

Mais je suis bon dans ce que je fais. J'ai des compliments qui tombent de partout. Je suis fait pour le marketing et la com, il faudrait juste que j'ai personne à driver, que je puisse bosser tout seul dans mon coin sans le coté chef quoi !

Mais ça va venir, j'ai encore le temps d'apprendre, de faire mes preuves, de trouver ma place...

Ou pas...

Pourquoi ou pas ?

Mon job actuel je l'ai eu parce que je remplace ma chef partie vers de plus verts paturages, elle reste ma supérieure hiérarchique parce que la société lui appartient. Cette même société est surtout filliale à 100% d'un autre groupe qui a pour PDG le père de cette fille. Vous suivez ?

Dans son taff actuel, elle ne se plait pas, sa période d'essai se termine début octobre, et d'après ce que j'ai compris, elle va partir et chercher autre chose. Rien qui devrait me stresser, sauf que, si elle se retrouve au chômage, il se peut qu'elle ait envie de reprendre son poste, ou que son père lui force un peu la main en lui faisant remarquer qu'il est stupide de me payer alors qu'elle peut le faire !

Mais on est en France, on vire pas quelqu'un comme ça, je suis protégé, je fais bien mon travail, je ne risque rien...

Ou pas...

Qui c'est qui n'a toujours pas de contrat de travail parce que "on va le faire mais on a oublié mais ça va venir ne t'inquiète pas!" à votre avis ?

Hein ?

Gagné !

Je vais peut-être réactiver mon dossier ANPE moi...


Ps: en même temps c'est complètement ma faute, qui accepterait de bosser trois mois sans contrat ? Que je suis con...

jeudi 2 septembre 2010

C'est quand on pense que ça n'arrivera plus...

... que ça t'arrive toujours en pleine gueule !

Les trois dernières années ont été riches en n'importe quoi. J'ai changé quatre fois de taff, j'ai tour à tour été manager dans le privé, collaborateur de cabinet, prof et now chef de projet. J'ai beaucoup déprimé, je suis (re)tombé dans la drogue et la débauche. Je me suis fait mal, aussi bien physiquement que psychologiquement. Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai voulu mourir, le nombre de fois où je me suis défoncé à l'excès pour oublier.

Oublier quoi ? Je ne savais même plus, oublier que j'existais, oublier que j'avais une vie chiante à mourir, oublier de me réveiller...

J'ai touché le fond l'automne dernier, c'est un miracle que je sois encore en vie. Je me suis repris en main, si j'ose dire, à partir de janvier, et petit à petit je me suis trouvé des raisons de me lever. La plus belle de toutes ces raisons fut mon embauche dans mon taff actuel.

Là on peut dire que j'ai trouvé la recette idéale pour me sortir les doigts du cul. Mais ça a toujours été comme ça avec moi, quand je suis bien professionnellement, le reste suit.

Le reste c'est quoi d'ailleurs ? Ben déjà j'ai grossi. Alors ça peut vous paraitre bizarre, mais moi quand je vais bien, je bouffe, et je prends du poids. C'est quand je rentre dans un 36 qu'il faut s'inquiéter dans mon cas. 
NDLR : je dois avouer que j'aimerais bien refaire un petit 40, parce que le 44 ça fait un chouillat fatasse quand même !

Ensuite je consacre plus de temps à mes amis, je sors moins, je consomme moins de substances (même si je suis encore loin d'avoir arrêté tout ça), et je baise à foison !

Depuis Baby Boy, je n'ai pas eu d'histoire amoureuse, et au niveau du cul, je me suis contenté de plans hygiéniques plus ou moins dégradants jusqu'à avoir un sex friend avec qui il fallait qu'on se défonce toujours plus à toutes sortes de choses pour prendre notre pied. 

Glauquissime !

Mais comment se faire apprécier de quelqu'un quand on se dégoute sois-même ? Impossible...

Je l'ai bien vu, aucun des mecs que je rencontrais en club ou sur le net ne voulait me revoir, mon pathos se sentait à des kilomètres, et ça, ça fait fuir le plus acharné...

Cet été je me suis donc rattrapé, j'ai baisé à tour de bras, sans forcément le vouloir en plus, il y a fallu que le m'organise pour caser tous ces mecs qui me courraient aprés. Et ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. Mais rien de bien transcendant du côté du coeur quand même.

Fin juillet, j'ai eu un échange par mail très intéressant avec un lecteur un peu foufou. Au départ on parlait principalement de son innocence, il m'a demandé d'être son mentor sexuel, je me suis pris au jeu, et je l'ai conseillé en commençant toutes mes phrases par "Mon jeune Padawan". De fil en aiguille on a commencé à s'envoyer jusqu'à 50 mails par jour.

La veille de mon départ en vacances, il me propose de boire un verre une petite heure, histoire de se voir en vrai. J'accepte, sans aucune arrière pensée. Quand je l'ai vu arrivé, je l'ai trouvé tout de suite super mignon, et je me suis dit "zut, on est pas censé se rencontrer pour se draguer, il va falloir que je la joue finement si je veux l'avoir lui!".

L'heure passe en 2 minutes, j'ai l'impression d'être avec quelqu'un que je connais depuis 10 ans. Tout est naturel...

Il part à un repas de famille et on se promet de se revoir quand je rentre dans 15 jours. Au final, je sors ce soir là avec ma copine d'Egypte, et je lui envoie un message pour savoir s'il veut venir avec nous, il accepte. On passe la nuit à se tourner autour, et l'alcool aidant, je lui avoue que j'ai trés envie de faire des bébés avec lui. Je n'ai pas eu le temps de finir ma phrase que je me suis retrouvé avec sa langue dans la bouche.

Voilà, ça c'est fait !

On passe la journée à baiser comme des castors, puis je pars en vacances. Les trois premiers jours on a fait un quasi silence radio, deux trois textos pour lui dire où je suis et c'est tout. Dans la semaine le nombre de mails et de textos est allé crescendo jusqu'à attendre une fréquence de 3 mails par minute du levé au couché.

Tant et si bien que mes amis m'ont menacé de me confisquer mon iPhone, si j'avais pu je me serais baigné avec pour continuer à lui parler. Pathétique non ? 

Etant donné que visiblement on s'était bien plu, on s'est revu dès mon retour. Et quand je dis dès mon retour, c'est qu'il était chez moi 15 minutes après que j'ai passé la porte avec mes valises.

Et depuis ?

Ben on se quitte plus trop. J'ai plus dormi avec lui en 15 jours qu'avec n'importe quel autre mec en 3 ans...

Je pense que je suis en couple... Je dis bien je pense... (en fait je lui ai toujours pas demandé, mais vu qu'il va lire ça, j'aurais ma réponse ^^)



Ps: j'inaugure donc une nouvelle catégorie "Padawan" vu que ça sera son nom le temps qu'il sorte de l'anonymat !

mercredi 1 septembre 2010

50 ans de féminisme nous contemple...

... et Michel Sardou chante les femmes...


Dis donc, on pouvait pas le laisser dans sa maison de retraite lui ?

Je ne suis pas une femme, mais nom di diou que ça m'énerve ! Oh les filles, on se sort les doigts et on s'insurge !

Bordel...

mardi 31 août 2010

Rentrée

Je suis un peu débordé par le travail ces temps-ci, alors je ne vous oublie pas, mais je n'ai pas assez de temps pour vous raconter ma vie trépidente !

A bientôt

jeudi 26 août 2010

Mon beau pays !

Arrivé à 29 ans, il n'y a pas grand chose dont je sois particulièrement fier dans ma vie. Je parle de choses que j'ai accompli personnellement. En revanche j'ai toujours été fier d'appartenir à une grande nation, fier de mon histoire (en gros, pas de tout non plus), fier de mes dirigeants qui ont su resté comme un phare dans la nuit (pas tout le temps aussi, mais bon, on regarde de manière globale), bref fier de mon pays.

Et puis, le 6 mai 2007, 53% des gens qui n'étaient pas en after ont voté pour un nain à l'égo démesuré.

Et là, à chaque fois que j'allume la télé ou que je prends le temps de lire un article de presse, je me sens de plus en plus minable.

Dernière honte intersidérale en date : l'affaire des Roms.

Je ne vais pas entrer dans le détails, des journalistes compétents ont déjà bien étudié la question et ont su expliqué pourquoi cette politique sécuritaire était un scandale, que dis-je une honte !

Je ne citerai pas de grands philosophes, je ne prendrai pas l'exemple d'autres pays, je ne ferai pas de paralelle avec des pages sombre de notre histoire.

Non, je vais juste rester dans mon coin, avoir honte d'être français, et attendre avec impatience qu'en 2012 une majorité de votant aient retrouvé l'usage de leur cerveau.

On a pardonné aux américains d'avoir revoté Bush parce qu'ils ont élu Obama, mais qui en France pourra faire oublier 5 années de politique pétainiste ?


mardi 24 août 2010

Bilan des vacances suite

Avant de parler de la semaine à Perpignan, je me dois de vous raconter une énième 7h48tade datant du dimanche matin (15h) : 

- Gauthier pourquoi il y a trois coupes de champagnes dans l'evier ?
- Ben MisterBig a bu avec nous hier soir...
- Ah, MisterBig était là ?
- ...

7h48 en vacances c'est bon, mangez-en !

Donc on s'arrache à 19h direction Perpignan pour retrouver le couple de l'année. On arrive tard et fatigué en se promettant qu'on ne sortira pas. MisterBitch et Sacha eux ne l'entendent pas de cette façon. Après d'âpres négociations d'au moins 15 minutes, on s'incline devant l'appel de la vodka.

Un dimanche soir au potchic au mois d'Aout c'est plein de poésie ! MisterBitch connait tout le monde, c'est drôle, on dirait moi au Banana. On se fait offrir à boire par tout le monde, je suis morte poule en moins de deux.

Je branche iPédé pour voir ce qu'il y a à côté de moi...

NDLR : iPédé est le nom que 7h48 a donné à l'application iPhone Grindr, tu connais pas ? Je t'explique, tu lance l'appli et ça géolocalise les pédés qui sont pas loins, tu vois les photos et la distance, quand y a marqué 0 mètres c'est que la tapette en question n'est vraiment pas loin (ou que ça plante). Ça fait hurler de rire 7h48 qui me demande de l'allumer régulièrement pour "voir" ce qu'il y a. MisterBitch ne connaissait pas, je pense que j'ai changé sa vie...

Sur iPédé, je vois un mec pas loin, on papote un moment et je finis par comprendre qu'il est lui aussi au pot. Quelle société a pu engendrer un système qui te permet de parler avec els gens autour de toi par l'intermédiaire d'un téléphone alors qu'il serait plus logique d'aller voir directement la personne ?

Bref, la soirée se termine rapidement parce que je m'endors et il faut quand même pas oublier que papy il a plus 20 ans, deux soirées dans un week end, je peux pas !

Un dodo plus tard on file à la plage. Ça sera Bocal du Tech. C'est la plage naturiste pédé du coin, c'est drooooooole. Là aussi je lance iPédé et je vois que plusieurs garçons sont sur la plage avec des annonces du style "au bocal, rejoins moi dans les roseaux". 

Hilarant n'est ce pas ?

Cette semaine sera donc consacrée à la consommation d'alcool, et à la géolocalisation de pédé à chacun de nos déplacements dans les PO. 7h48 attend avec impatience que je vienne lancer iPédé sur son lieu de travail...

Au niveau du bilan pur et dur, 7h en est à -3 culottes à la fin de la semaine. La première c'est donc dans la nuit de samedi à dimanche, la seconde c'est mercredi soir (elle l'a enlevée d'elle même pour ne pas la perdre, et MisterBitch l'a foutu dans les chiottes), lors de la troisième sortie de la semaine elle a mis un pantalon pour ne pas se fair avoir. Qu'à cela ne tienne, MisterBitch déchire les coté de son string et lui arrache violemment en la tenant contre un miroir. Résultat : une culotte en lambeau et un clito en chou-fleur (oui arracher une culotte comme ça, ça irrité le clito apparemment).

Nous sommes fous, mais ça nous fait rire...

Vendredi soir on s'arrache pour passer une nuit dans le Cantal, et rentrer sur Paris samedi soir. Des vacances bien comme on les aime, ça fait bizarre de se dire que c'est parti pour le boulot jusqu'à Noël maintenant.

Bientôt, je vous parlerai de mon taff aussi, et d'un changement notable dans ma vie. Mais pas de suite, non là je dois travailler...



Ps: je suis bronzé certes, mais obèse au dernier degrés, j'envisage carrément la chirurgie, on a mangé macdo une fois par jour au moins pendant toute la semaine dernière...

Pps: 7h48 a publié sur son blog, un an qu'elle n'avait rien fait la pute, profitez-en !

lundi 23 août 2010

Bilan des vacances

Après 15 jours de folles journées/nuits de détente/plage/soleil/soirées/beuveries/sexe, me voilà de retour au bureau/calvaire/enfer/froid/pluie/merde/fait/chier...

Et ben figurez vous que ça me minerait presque le moral dis-donc !

Mais avant de m'ouvrir les veines avec les enveloppes des factures reçues pendant les vacances, je me dois de vous en faire un résumé digne de ce nom ! 

Vendredi 6 aout au soir, je suis officiellement en vacances. Mais je suis crevé, alors je m'accorde une dernière soirée sur Paris avant de m'enfuir de la capitale vers des cieux plus prometteur. Durant cette soirée, j'ai fait une rencontre des plus intéressantes, mais je ne vous en dis pas plus pour l'instant, ça fera l'objet d'un prochain article (teasing).

Après ma folle nuit de vendredi à samedi, je pars avec 3h de retard en direction du Cantal pour passer quelques jours chez mes grands parents. J'ai dormi 2h depuis vendredi matin, je n'ai pas eu le temps de faire le ménage, j'ai fait ma valise selon la méthode approuvée par la LDTAF (ligue des tires au flanc) à savoir j'ai mis l"intégralité de mon appartement dans ma voiture.

22h j'arrive enfin dans le Cantal, ma mamie m'a préparé des œufs à la coque avec des mouillettes et du jambon de pays, je mange, je file me coucher, elle vient vérifier que je suis bien installé (genre elle me borde presque). Rah la regression ça a du bon. Je sombre dans un sommeil réparateur, je suis ENFIN en vacances !

Je passe deux jours dans le Cantal, puis je file lundi à Toulouse pour voir maman. Pendant ces quelques jours, je vais surtout voir le rejeton d'Océane, fraichement pondu d'il y a 3 semaines. 

RAH QUE C'EST MIGNON UN BÉBÉ, J'EN VEUX UN !

Je vous raconte la soirée de samedi à Toulouse avec 7h48 ? Est ce vraiment la peine ? Non parce que bon, as usual on a picolé comme des enculés. Mais en même temps c'est normal quand vous mettes 7h48, MisterBig, Emma, Lucie et Gauthier dans une même soirée, vous voulez qu'il arrive quoi ? Hein ?

Mais maman 7h a fait dans la nouveauté, oui, elle nous a tout simplement scotchés. Comment ? Et bien en  lançant une phrase toute simple à son réveil dimanche vers 14h30 :

Euh, Gauthier, tu as vu ma culotte ? Non parce que hier, je suis presque sûre d'avoir mis une culotte pour sortir, vu que j'étais en juppe et là ben je l'ai plus ! Non mais t'imagines si maintenant en plus du portable et de la CB je commence à perdre mes culottes quand je bois ?

Oui c'est sûr que ça tu ne nous l'avais pas encore faite celle-là !

Hormis ce moment magique, le dimanche reste plutot inutile, comme tous les dimanche d'ailleurs ! On reste collé au canapé pendant des heures et des heures, et on fini par s'arracher vers chez MisterBitch à Perpignan pour la deuxième semaine de vacances, celle qui fait mal !

(la suite demain)

mercredi 11 août 2010

Carte postale

Cher lecteur, cher lectrice,

Ici il fait beau, je suis content d'être en vacances. Ce week-end je suis passé voir mon papa, mon papy et ma mamie, ils vont bien et ils étaient content de me voir.

Depuis hier je suis chez maman. Elle va bien aussi et elle est contente de me voir, surtout parce que je lui explique comment fonctionne son nouvel iPod.

Je m'amuse bien avec les autres enfants, j'ai retrouvé Emma, Moumour et Océane. Elles sont pareilles que l'année dernière, mais en plus vieilles !

Il me tarde de partir à la mer dimanche, mais en attendant je profite pour faire les dernières soldes.

Voilà, je te laisse, je vais aller à la piscine chez Océane pour jouer avec son nouveau bébé, il est rigolo, il fait que dormir, mais des fois il pleure...

Big bisous bien baveux.

Gaugau.

Ps: si tu veux voir les photos de mes vacances et suivre mes bêtises en temps réel, vient sur mon twitter !